Pat Gelsinger ne plaisantait pas, Intel a un plan très ambitieux et précis pour les années à venir. Les documents divulgués en ligne incluent des plans pour les deux prochaines générations de processeurs mobiles, qui devraient être similaires à ce que fait Apple avec ses systèmes de la famille M.

Intel Lunar Lake MX est une révolution

Il semble qu’Intel se remet doucement sur les rails et ait des idées de plus en plus intéressantes pour le développement de ses processeurs. Dans quelques semaines, nous devrions pouvoir tester les premiers systèmes de la famille Ultra basés sur l’architecture Meteor Lake. Il s’agit sans aucun doute d’un grand événement, ce seront les premiers processeurs Intel utilisant une structure modulaire, et en outre construits sur la base de la dernière lithographie Intel 4. Cependant, il s’avère que ce n’est que le début de changements bien plus importants. La prochaine génération de processeurs pour ordinateurs portables plutôt légers (avec des processeurs avec un TDP de 8 à 30 W) promet d’être encore plus intéressante et il semble que l’intégration ne fera que se poursuivre.

Les diapositives apparues sur Internet montrent que les processeurs Lunar Lake MX, la deuxième génération de systèmes de la famille Ultra, introduiront d’autres changements importants. Entre autres choses, la répartition des cœurs va changer, au lieu de 2 efficaces (P) et 8 économiques (E), Intel reviendra au système 4P + 4E, c’est à dire qu’il réduira le nombre de cœurs mais laissera le même nombre de threads prise en charge. De plus, la nouvelle puce sera produite par TSMC en lithographie 3 nm (N3B). Ce sera également le premier système mobile à disposer d’un GPU basé sur la deuxième génération de l’architecture Arc (Battlemage), équipé de 8 cœurs de calcul Xe2 avec prise en charge native du ray-tracing.

Le nouveau processeur introduira également de nombreuses solutions modernes en termes de support multimédia, ce qui est en partie dû à l’efficacité offerte par le nouveau GPU. Nous devrions donc avoir le support de trois écrans avec prise en charge des normes HDMI 2.1 et DisplayPort 2.1, et même un support matériel pour décoder les prochains codecs H.266 et VVC. Intel promet également une réduction significative de la demande énergétique pour l’ensemble du SoC (nous y reviendrons dans un instant) et un puissant système NPU pour gérer les requêtes liées à l’intelligence artificielle. Il semble que ce type de solutions deviendra bientôt également un standard pour les PC.

Le plus gros défaut des ordinateurs Apple copié par Intel

Cependant, il y a aussi une cuillerée de goudron dans ce tonneau de miel. Tout comme Apple l’a fait avec ses processeurs de la série M, Intel a l’intention d’intégrer le processeur à la RAM avec le lancement des puces Lunar Lake MX. Par conséquent, il ne s’agira pas seulement de mémoire soudée sur la carte mère, mais sera même intégrée au boîtier du processeur. Ce SoC (System-on-Chip) sera ensuite livré aux fabricants d’ordinateurs portables dans différentes versions. Cela signifie qu’une fois que vous aurez sélectionné une configuration spécifique, il n’y aura aucune option de mise à niveau. Cependant, Intel a pensé à l’avenir et les systèmes Lunar Lake MX doivent être proposés avec 16 ou 32 Go de mémoire LPDDR5X. 8 Go en 2024 semble un peu trop peu, n’est-ce pas Apple ? 😉

Il faudra cependant un certain temps avant que de nouveaux processeurs apparaissent sur le marché. Il est cependant rassurant de savoir qu’Intel n’insiste plus sur sa propre lithographie et est donc bien plus flexible. Tout cela devrait aboutir à de meilleurs processeurs (plus efficaces) qui seront également plus respectueux de la batterie. Malheureusement, de nombreux éléments indiquent que nous devrons attendre encore au moins un an pour obtenir ces arrangements.

A lire également